NEWS/UPDATE

Mission accomplie, Privert rend hommage à son gouvernement, au CEP et au Parlement

Mission accomplie, Privert rend hommage à son gouvernement, au CEP et au Parlement

« Le glas pour les ouvriers de la passerelle transitoire sonnera ce six février à minuit. La conscience tranquille, délestée des pesanteurs de l’anxiété et du doute, nous rentrerons chez nous sous la tente paisible de notre retraite bien méritée avec la conviction d’avoir fait œuvre qui vaille, a indiqué le président Privert devant une assistance selecte. Mais avant cet adieu, vient le temps de se congratuler, de célébrer les efforts déployés pour mener à bon port cette transition qui a duré une année.» Ainsi, ce samedi 4 février 2017, vers 6 heures, le Palais national était en fête. Le président de la République, à trois jours de la passation des pouvoirs au président élu Jovenel Moïse, offrait un dîner en l’honneur des membres de son gouvernement. Tenue de ville sombre, décor des grands jours, parmi les quatre à cinq cent personnes qui composaient l’assistance, on comptait des personnalités de divers secteurs de la vie nationales et des acteurs de la communauté internationale. Le nonce apostolique, la représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies, Sandra Honoré, les anciens présidents René Préval, Prosper Avril. Des anciens premiers ministres tels que Jean Max Bellerive ou Evans Paul. Des membres du corps diplomatique et consulaires. Les présidents du Sénat et de la Chambre des députés, des sénateurs, des députés. Des fonctionnaires de l’Etat. Des membres du secteur privé des affaires, de la société civile. Tous des acteurs qui ont contribué à la stabilité politique du pays pendant les 12 mois qu’a duré cette période de transition. Entre deux chorégraphies des ballets Bacoulou sur la belle estrade aménagée en la circonstance ou un tour de chant de Jean Coulanges, sur plusieurs tables on chuchotait à voix basse : « tout le monde est venu pour cette belle soirée ». En effet, c’était une belle soirée. Dans une ambiance cordiale et chaleureuse, planait un sentiment de devoir accompli, de satisfaction et d’espoir en de meilleurs jours. Aucune once de regret. La superbe robe rouge que porte la première dame ce soir semble le prédire. L’heure est à la célébration. A un heureux bilan aussi. Dans le cadre de l’accord du 5 février, boucler le processus électoral était l’une des missions principales qui incombaient au président provisoire. Et bien entendu, les élections ont eu lieu et certains résultats publiés. Tel que l’assure le président Privert, « ces résultats offrent de nouvelles perspectives, de nouvelles opportunités pour notre pays. Le pays est aujourd’hui à même d’affronter les principaux défis auxquels il fait face pour sortir du cycle infernal de la pauvreté et de l’instabilité ». Le 29 janvier dernier, les élections pour les collectivités territoriales ont été organisées. Un acquis qui a aussi été signalé. « Il reste maintenant des postes à combler au niveau des assemblées délibératives pour pouvoir doter toutes les institutions du pays d’autorités détentrices de la légitimité populaire », n’a pas manqué de préciser le président Privert dans ses propos de circonstance, soulagé de quitter un pays plus stable économiquement et politiquement apaisé. « Puisque nous avons fait œuvre qui vaille, nous partons avec la conviction du devoir accompli. C’est donc le moment de célébrer, de féliciter et de remercier tous ceux qui ont pierre après pierre contribué à bâtir cet édifice que nous laissons en héritage à la génération future ou au nouveau président », confie le premier citoyen de la nation, le regard empreint de fierté tout en ayant de soulignant l’harmonie, ô combien importante, qui a régné au sein de l’équipe gouvernementale. Toujours dans son allocution, le président de la République s’est adressé de manière spéciale aux membres du Conseil électoral provisoire, présents dans l’assistance car, dit-il, ces derniers « ont compris qu’il fallait restaurer la confiance des acteurs politiques dans le processus électoral. Ils n’ont pas tergiversé quand il leur fallait appliquer certaines dispositions du rapport de la Commission indépendante d’évaluation et de vérification électorale. Un grand merci au nom de la patrie commune ! ». De même, Jocelerme Privert a souligné et remercié l’honorable député Cholzer Chancy, président de la Chambre des députés, « artisan principal de l’accord du 5 février qui a sauvé le pays du chaos et de l’anarchie, qui m’a toujours soutenu dans les transes des premières interrogations » au nombre de ces personnes qui, en rang compact, l’ont aidé dans la traversée houleuse des difficultés sociales et politiques du pays. Installés en plein air, les tables et couverts élégamment mis suscitaient l’envie et l’appétit. Le public ne les a pas fait attendre trop longtemps. Et tandis que la fête battait son plein avec une belle prestation de Tropicana de Cuba venue spécialement pour l’occasion, dans un autre espace de la cour, les ouvriers étaient à pied d’œuvre pour finir les stands devant accueillir la cérémonie d’inauguration de Jovenel Moïse, président élu de l’élection présidentielle du 20 novembre 2016. Mission accomplie pour Jocelerme Privert qui a assuré cette transition.

Harold Marius

February 7th, 2017

No comments

Comments are closed.

Streaming Solutions by Server Room